Le guerrier, l’acceptation et l’intention

Que voyez-vous ?

Cette image, pour moi, représente à la fois l’acceptation et l’intention.

Pourquoi ?
Ces personnes font la même posture de yoga : la posture du guerrier. Et chacune la fait dans le respect de son corps : avec sa propre souplesse, son propre équilibre, son propre état physique.

Dans mon article précédent (Les émotions, la goutte d’eau et le vase), j’écrivais que nous avions chacun notre propre vase, c’est-à-dire notre capacité à avoir sereinement des émotions en nous, ici et maintenant. Les dimensions de ce vase, sa forme, sa couleur proviennent de notre constitution à la naissance, des événements de notre vie et de notre état énergétique à l’instant présent. Cela aboutit à ce vase. Mon vase.

C’est pareil avec notre corps. Il est ce qu’il est grâce à notre constitution à la naissance, des événements de la vie et de notre état énergétique à l’instant présent. Cela aboutit à ce corps. Mon corps.

Parfois, quelques regrets : « Si j’avais… », « Si seulement… » … Bon, ces regrets sont utiles car ils nous permettent de voir où est notre blessure intérieure. Merci pour le message, mais ça s’arrête là ! Observons ce que notre corps sait faire, et ce qu’il ne sait pas encore faire. Et acceptons-le dans sa propre originalité. Cela consomme moins d’énergie !

Et l’intention dans tout cela ?

C’est la bascule bienveillante qui nous fait évoluer. L’espace subtil entre la passivité et le forcing. L’intention est douce et puissante : elle nous permet d’aller voir plus loin, de connaître de nouvelles expériences, pour grandir. Elle n’est pas là pour que l’on se sente supérieur aux autres, elle est là pour nous permettre d’évoluer sur notre propre chemin.

Cela peut paraître contradictoire, non ? Pourquoi désirer évoluer si on est content avec ce que l’on est ?

En fait, l’acceptation ne veut pas dire immobilisme.
Pourquoi ?
Déjà, parce nous évoluons en permanence sans nous en apercevoir. Comme écrit dans mon premier article « Que signifie être en bonne santé ?», la Vie est Mouvement et Adaptation. Et notre corps, nos émotions, notre mental évoluent en permanence pour répondre au mieux aux influences extérieures ou intérieures.

Même si on accepte notre situation actuelle, cette dernière évolue en permanence. On a sans doute 1 seconde d’acceptation de retard !

Ainsi, quand nous nous adaptons en conscience, pourquoi ne pas mettre une étincelle d’intention pour évoluer, et observer ce qui se passe ?  

Alors, et vous, où vous situez-vous? ?

Réussissez-vous à vous accepter comme vous êtes ?
Avez-vous des intentions ? Vers quoi voulez-vous aller?
Avez-vous ces intentions pour vous faire grandir, ou pour prouver quelque chose ?
Pouvez-vous mettre des étincelles d’intention dans votre vie ?